Il fallait s’y attendre. Il était évident que la publication de sondages annonçant que Marine Le Pen était confortablement en tête dans les intentions de vote pour les présidentielles de 2012 et que Nicolas Sarkozy risquait bien d’être éliminé dès le premier tour allait provoquer des réactions dans les rangs de l’UMP. Dès hier, Chantal Brunel, députée UMP de Seine-et-Marne (comme Jean-François Copé et Christian Jacob), ancienne porte-parole de l’UMP, s’est lancée. Pour faire face aux risques (réels) d’une immigration…
 
> Lire la suite

Commentaires (25) | Mots-clefs : , , ,