Mais qu’espèrent-ils, les uns et les autres?

Sommes-nous dans une situation pré-insurrectionnelle ou assistons-nous au pourrissement et donc à l’agonie de la crise actuelle ? Les manifestations de rue continuent, sixième journée de mobilisation, bientôt septième, et le nombre des marcheurs criant leur colère ne semble guère diminuer. Les jeunes ont visiblement rejoint les cortèges. CRS et salariés des raffineries jouent toujours au chat et à la souris autour des réserves de carburant. Un tiers des stations-service du pays est à sec. Les routiers multiplient les blocages…
 
> Lire la suite

Commentaires (7) | Mots-clefs : , , , ,

Les triangulaires, une arme à double tranchant

Finalement, Sarkozy y a renoncé. Son idée, à l’origine, était de supprimer les triangulaires et la discussion à l’Assemblée sur le futur statut des conseillers territoriaux (qui vont remplacer les conseillers généraux et les conseillers régionaux) en était l’occasion rêvée. Si les triangulaires étaient supprimées pour ces élections, il aurait été facile d’en faire autant pour les législatives. Les triangulaires sont le cauchemar de la droite depuis des décennies. Elles lui ont fait perdre bien des sièges à l’Assemblée et…
 
> Lire la suite

Commentaire (1) | Mots-clefs : , , , ,

La bataille des présidentielles a commencé

18 mars Cà y est ! La bataille des présidentielles a commencé. A deux ans du scrutin et avant même ce second tour des élections régionales, chacun prend position et pèse le poids -si ce n’est les chances- de tous les prétendants, de tous les possibles, de tous les outsiders. Pour le personnel politique, c’est maintenant qu’il faut choisir la bonne carte, miser sur le bon cheval pour se placer bien en vue dans l’équipe qui l’emportera. Deux ans, c’est long…
 
> Lire la suite

Commentaires fermés sur La bataille des présidentielles a commencé | Mots-clefs : , , , , , , , ,

Le phénomène du rejet

Les entre deux tours font souvent perdre la tête aux commentateurs patentés. A les en croire aujourd’hui, si dimanche prochain le PS ne réalisait pas les grand chelem annoncé -peut-être imprudemment- par Martine Aubry, il perdrait la bataille et, du coup, avec une, voire deux régions gagnées par l’UMP, Sarkozy s’en sortirait la tête haute. Curieux sport où la droite gagnerait le match en marquant deux buts contre une gauche qui n’en aurait marqué que vingt! Il est vrai qu’au…
 
> Lire la suite

Commentaire (1) | Mots-clefs : , , , ,

« Page précédente