La rumeur, les soupçons, le boomerang

La rumeur est vieille comme le monde. Elle ressemble à s’y méprendre à la calomnie, chère au Barbier. D’abord, un bruit léger, rasant le sol, pianissimo, elle germe, elle rampe, elle chemine, rinforzando, puis, tout à coup, se dresse, siffle, s’enfle, grandit, s’élance, tourbillonne, éclate et tonne et devient, crescendo, un cri général, comme le racontait Beaumarchais. Les progrès de la technologie ont transformé les rumeurs susurrées dans les arrière-salles des bistrots en un vacarme tonitruant à coup de SMS,…
 
> Lire la suite

Commentaires (27) | Mots-clefs : ,

Peillon ou la démagogie triomphante

On en apprend chaque jour de belles sur la réforme de l’Education nationale que Vincent Peillon veut nous imposer. Voici que ce dingo idéologue qui règne rue de Grenelle veut maintenant s’en prendre aux classes préparatoires, les khâgnes, les taupes, qui, dans les lycées les plus prestigieux, préparent les meilleurs élèves à affronter les concours de nos grandes écoles. Il a parfaitement raison. Les grandes écoles (Polytechnique, Normale Sup et quelques autres) restant, devant la décomposition de nos universités, l’unique…
 
> Lire la suite

Commentaires (17) | Mots-clefs :

C’est au tour de Peillon

C’est au tour de Vincent Peillon d’être sur la sellette ou du moins dans la ligne de mire. Avec ce gouvernement, c’est comme à la foire, dans les stands de tir où les cibles se succèdent automatiquement. Nous avons eu droit à Montebourg, Moscovici, Taubira, Duflot. Ils se sont fait « dézinguer » les uns après les autres et ont plus ou moins disparu, « morts aux pluches » disent les militaires. Et voici le ministre de l’Education Nationale. Une…
 
> Lire la suite

Commentaires (9) | Mots-clefs :

Une charte à l’eau de rose

Vincent Peillon, notre ministre de l’Education Nationale, fait afficher aujourd’hui une « Charte de la laïcité » dans toutes les écoles de France et de Navarre. On pensait, naïvement, que Jules Ferry avait déjà fait savoir quels étaient les droits et les devoirs de l’Ecole en matière de neutralité et que les « Hussards de la République » avaient su se conformer à ses instructions. Mais il est vrai qu’au fil des décennies tout a changé, notre société, nos enseignants,…
 
> Lire la suite

Commentaires (11) | Mots-clefs : , ,

Les prestidigitateurs ne sont pas des magiciens

C’est l’a-b-c de la prestidigitation. Il faut attirer le regard des spectateurs d’un côté pendant qu’on fait disparaitre le lapin de l’autre côté. François Hollande est un maitre en la matière. Il nous a bassinés pendant des semaines avec le mariage homosexuel pour que nous ne nous apercevions pas que, contrairement à toutes ses promesses, le chômage continuait à augmenter. Il a déclaré la guerre du Mali pour nous faire oublier que, contrairement à tous ses engagements, les déficits, la…
 
> Lire la suite

Commentaires (5) | Mots-clefs : ,

L’homophilie est-elle obligatoire ?

Les gens de gauche ont un défaut rédhibitoire. Ils adorent rallumer les vieilles querelles oubliées depuis des lustres et déterrer les haches de guerre qu’on croyait enterrées depuis belle lurette. Comme si, à courts d’idées, il leur fallait toujours puiser dans l’histoire de notre vieux pays pour se trouver des arguments ou des sujets de conversation. Hollande s’en prend aux plus fortunés en ressortant la rengaine du « Il faut faire payer les riches », Cécile Duflot attaque les propriétaires…
 
> Lire la suite

Commentaires (14) | Mots-clefs : , ,

Et maintenant des salles de shoot !

Jean-Marc Ayrault n’avait toujours pas « recadré» ce matin sa ministre de la Santé, Marisol Touraine. Or, hier soir, sur BFMTV, la brave dame a déclaré textuellement : «J’espère que des expérimentations de salles de consommation de drogues pourront être annoncées avant la fin de l’année ». Avait-elle fumé elle-même un joint, voulait-elle faire de la provocation comme son collègue de l’Education, Peillon, pour défier le pauvre Premier ministre, ou ferait-elle partie, comme Peillon, d’un lobby financé par le cartel…
 
> Lire la suite

Commentaires (7) | Mots-clefs : , ,

Peillon, le moraliste dévoyé

Vincent Peillon, agrégé de philosophie et accessoirement ministre de l’Education Nationale, souhaite maintenant officiellement l’ouverture d’un grand débat sur la dépénalisation du cannabis. Ce qui, en clair, signifie qu’il est lui-même partisan de cette dépénalisation. A première vue, la chose pourrait surprendre. D’abord, parce que cela fait un « couac » de plus dans la petite partition que nous joue l’orchestre de la majorité. Le président de la République et le Premier ministre se sont toujours prononcés contre cette idée….
 
> Lire la suite

Commentaires (10) | Mots-clefs : ,

La morale s’enseigne d’abord par l’exemple

Vincent Peillon, notre nouveau ministre de l’Education Nationale, veut faire donner des « cours de morale » à tous les élèves des écoles, des collèges et des lycées. A première vue, l’idée n’est pas mauvaise. Il n’y a aucun doute que ce que nous appelions jadis « la morale » et qui permettait à notre société de vivre tant bien que mal et à chacun de respecter plus ou moins les autres n’existe plus depuis belle lurette. Cela dit, on…
 
> Lire la suite

Commentaires (2) | Mots-clefs : ,

La première gaffe du quinquennat

C’est Vincent Peillon qui a commis la première gaffe du quinquennat. Tellement pressé d’être enfin ministre, il n’a même pas attendu que son prédécesseur, Luc Chatel, lui ait remis les pouvoirs de ministre de l’Education Nationale pour annoncer que la semaine des quatre jours de classe serait supprimée et remplacée par une semaine de quatre jours et demi. Il est évident que cette question des rythmes scolaires dont on nous bassine depuis des décennies exige, plus encore que beaucoup d’autres,…
 
> Lire la suite

Commentaires (9) | Mots-clefs :