Les images passent en boucle, se répètent, se confondent. On ne sait plus si on est sur la grand place de Kiev ou dans les avenues de Nantes. C’est violent. Des foules en colère. Là-bas, ils veulent la peau d’un dictateur démocratiquement élu mais qui parle mieux le russe que l’ukrainien. Ici, ils veulent qu’un Premier ministre inexistant renonce à son vieux rêve d’enfant de construire un aéroport totalement inutile. Là-bas, ils ont eu gain de cause puisque le tyranneau…
 
> Lire la suite

Commentaires (16) | Mots-clefs : , ,