Sur le coup, on ne l’avait pas noté, mais en se séparant de Jean-Louis Borloo, en lui refusant Matignon qu’il lui avait fait miroiter et en le contraignant donc à quitter le gouvernement, Nicolas Sarkozy a perdu un pan de son électorat : les Francs-maçons. Il est difficile de savoir ce que représente aujourd’hui la Franc-maçonnerie dans la société française. Sûrement moins que sous le IIIème ou la IVème République, mais sûrement plus qu’on ne le dit et ce malgré…
 
> Lire la suite

Commentaires (5) | Mots-clefs : ,