Quand on voit Eric Besson, on pense à Léon Bloy et à Alexandre Dumas fils. Le premier disait : « On ne peut être et avoir été ? Mais si ! On peut avoir été un imbécile et l’être toujours ». Et Dumas fils ajoutait : « Je préfère le méchant à l’imbécile parce que l’imbécile ne se repose jamais » Besson-le-traitre socialiste qui s’était rallié sans pudeur à Sarkozy avait touché le salaire de sa trahison. Sarkozy lui avait…
 
> Lire la suite

Commentaire (1) | Mots-clefs : ,