Delphine Batho prétend qu’elle n’a pas commis de « faute » en déclarant avant-hier, devant le micro de RTL, que le budget de son ministère qui baissait de 7% était « mauvais ». On peut en discuter en évoquant l’indispensable solidarité ministérielle qui veut qu’aucun ministre ne puisse critiquer publiquement la politique menée par le gouvernement et, a fortiori, les arbitrages budgétaires décidés par le Premier ministre. Même si certains s’étonnent de la sévérité de la sanction en se souvenant…
 
> Lire la suite

Commentaires (4) | Mots-clefs : , ,