Borloo aurait fait merveille… sous la IIIème !

Tout le monde y va, aujourd’hui, de son petit hommage à Jean-Louis Borloo qui a annoncé, hier, qu’il abandonnait tous ses mandats pour des raisons de santé. Chacun se sent obligé de faire mine de s’attendrir devant le drame personnel de cet homme qui faisait partie de notre paysage quotidien et la presse manque, sans doute, un peu de délicatesse en publiant –déjà- sa nécrologie élogieuse. En France, c’est une vieille tradition, n’importe quel ringard qui disparait, mort ou vif,…
 
> Lire la suite

Commentaires (3) | Mots-clefs :

La quadrature du centre

Tout le monde constate que notre scène politique est désespérément vide et que les Français, affolés par la crise et la dégringolade du pays, ne voient aucun homme providentiel pouvant incarner le moindre espoir à l’horizon. La gauche est totalement disqualifiée. Hollande est rejeté par une écrasante majorité de nos compatriotes. Les Français le jugent -et le condamnent- à la fois sur ses résultats (comme il l’avait lui-même demandé) et sur sa personnalité qui en manque diablement. Nous sommes déjà,…
 
> Lire la suite

Commentaires (9) | Mots-clefs : ,

Le traitre et le zozo

On nous dit, les centristes nous disent, que le centre est en train de renaitre de ses cendres, que l’UDI de Borloo et le MoDem de Bayrou (qui tient ce week-end son université d’été) se rapprochent, qu’ils vont présenter des listes communes aux prochaines élections municipales et que le paysage politique français va, du coup, se métamorphoser. Sur le papier, la chose est presque crédible. Dans leur grande majorité les Français sont fondamentalement centristes, le cœur à gauche, le portefeuille…
 
> Lire la suite

Commentaires (11) | Mots-clefs : ,

La quadrature du centre

Jean-Louis Borloo lance aujourd’hui son nouveau parti, l’Union des Démocrates et Indépendants, et annonce sans rire que ce « truc » va devenir « le premier parti de France ». Il n’y a aucun doute que, contrairement à ce qu’on nous dit souvent, le centre existe bel et bien en France. Les radicaux, les démocrates-chrétiens, les modérés de tout poil, les petits notables, ceux qui ont voté Giscard, Barre, Balladur ou Bayrou (en 2007) ont toujours pesé entre 15 et…
 
> Lire la suite

Commentaires (2) | Mots-clefs : , ,

La renaissance du « zozo »

Tout le monde observe avec délectation la guéguerre qui a commencé entre François Fillon et Jean-François Copé pour s’emparer des lambeaux de l’UMP et devenir, pendant les cinq ans à venir, le chef de l’opposition au régime socialiste et donc le candidat naturel de la droite lors de la prochaine présidentielle de 2017. La bataille pour la présidence du groupe UMP de l’Assemblée nationale, aujourd’hui, n’a été qu’une toute première péripétie et le succès de Christian Jacob, président sortant et…
 
> Lire la suite

Commentaires (10) | Mots-clefs : , ,

Sarkozy n’est pas (du tout) de Gaulle

Tous les commentateurs politiques comparent, ce matin, la menace de Sarkozy d’abandonner la politique en cas de défaite au « Moi ou le chaos » de de Gaulle en 1969. Rappelons-leur, d’abord, que le Général n’a jamais prononcé cette fameuse phrase. Il a simplement fait savoir, à la veille du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat, qu’il quitterait le pouvoir au cas où le « non » l’emporterait puisqu’il s’estimerait ainsi désavoué par le peuple et qu’alors…
 
> Lire la suite

Commentaires (3) | Mots-clefs : , ,

Sarkozy a toujours eu de la chance

A l’Elysée, on ne cache pas sa joie. A les entendre, certains proches de Sarkozy semblent s’imaginer que le forfait inattendu et en tous les cas précoce de Jean-Louis Borloo ouvre une voie royale pour une réélection sans problème du président sortant. Comme si les 6 à 8% que pouvait espérer le président du parti radical allaient se reporter automatiquement sur Sarkozy et permettre de faire triompher un candidat qui pour l’instant est rejeté par 70% des Français. Les grands…
 
> Lire la suite

Commentaires (4) | Mots-clefs : , ,

Où vont aller les voix de Borloo?

Jean-Louis Borloo nous a annoncé, hier soir, qu’il ne sera pas candidat à la présidentielle. On ne pensait pas qu’il se « dégonflerait » si tôt. Il prétendait offrir « un nouveau visage de la politique ». Il sort piteusement de la scène… avant même d’y être entré. Nous dire qu’il ne veut pas « ajouter de la confusion à la confusion » est un argument absurde. Sa candidature était-elle vraiment confuse ? Et ignore-t-il qu’une élection présidentielle est précisément…
 
> Lire la suite

Commentaires (15) | Mots-clefs : , , , ,

Les pis-aller peuvent-ils aller très loin?

Si tout notre petit personnel politique prend des mines contrites en voyant Dominique Strauss-Kahn derrière ses barreaux new-yorkais, tout le monde, bien sûr, se lèche, en même temps, les babines. A droite, chez Sarkozy, on se dit que l’adversaire redoutable et redouté étant éliminé, tout redevient possible. Au centre, chez Bayrou, chez Borloo, chez Villepin, on comprend qu’il y a là une chance inespérée d’exister de nouveau alors que jusqu’à présent « l’obsédé sexuel de la place des Vosges »…
 
> Lire la suite

Commentaires (5) | Mots-clefs : , , , , ,

Borloo, un vert de trop !

Jean-Louis Borloo quitte donc l’UMP, on s’y attendait. Il sera très vraisemblablement candidat à la présidentielle l’année prochaine, on s’en doutait. C’est évidemment une bien mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy. Borloo peut faire un petit 10/12%, Bayrou aussi, Villepin aussi, ajoutez quelques % pour Dupont-Aignan et Christine Boutin et Marine Le Pen, avec plus ou moins 20%, se retrouve, comme prévu par tous les sondages d’aujourd’hui, au second tour face à Dominique Strauss-Kahn qui l’emporte haut la main. Naturellement, tout…
 
> Lire la suite

Commentaires (7) | Mots-clefs : , ,

Page suivante »