Nicolas Sarkozy accuse ceux qui ressortent en ce moment avec délectation l’affaire Bettencourt-Woerth et qui, du coup, évoquent un financement « indélicat » de sa campagne présidentielle de 2007, de lancer des « boules puantes ». Et le président-candidat rappelle que toutes nos campagnes présidentielles ont toujours été parfumées par l’odeur souvent nauséabonde d’affaires, de ragots et de calomnies. Il a raison. Personne n’a oublié l’affaire Markovic, la feuille d’impôts de Chaban-Delmas, les diamants de Giscard, la francisque de Mitterrand…
 
> Lire la suite

Commentaires (7) | Mots-clefs : , ,