Ayrault ne parle pas français mais… hollandais

Nous n’avions donc rien compris. Il faut dire que nous avions des excuses. Quand Jean-Marc Ayrault avait déclaré devant les lecteurs du Parisien qu’il n’était pas « dogmatique », qu’il n’y avait pas de « tabou », et qu’on pouvait parfaitement « débattre » des 35 heures, nous avions, très naïvement, cru comprendre que le Premier ministre maitrisait la belle langue de Molière et qu’il était donc prêt, éventuellement, après débat, à remettre en cause ces fameuses 35 heures. Mais…
 
> Lire la suite

Commentaires (9) | Mots-clefs : ,

Couac de plus ou ballon d’essai ?

Chaque jour, ce gouvernement nous fait son petit couac et nous prouve qu’il n’est encore qu’une équipe d’amateurs qui n’ont pas la moindre idée de ce qu’est la direction d’un pays. Cette fois, c’est le Premier ministre en personne qui déclare aux lecteurs du Parisien que les 35 heures ne sont pas un tabou et qu’on pourrait parfaitement en débattre. Sur le fond, pourquoi pas ? D’abord, parce qu’on devrait, en effet, pouvoir débattre de tout, ensuite, parce que ce…
 
> Lire la suite

Commentaires (8) | Mots-clefs : ,

Rocard est un rigolo

On ne le savait pas et personne n’aurait pu l’imaginer. Il est vrai qu’avec sa tête sinistre et son ton péremptoire, il cachait bien son jeu. On ne l’a découvert qu’hier en lisant Le Monde. Mais c’est un fait : Rocard est, ou en tous les cas, est devenu… un rigolo. Décidément, les parpaillots de notre monde politique sont de grands dissimulateurs. Couve de Murville était l’homme le plus drôle de l’entourage du Général. Mais il fallait le connaître d’un…
 
> Lire la suite

Commentaires (10) | Mots-clefs : ,

Le PS, Gbagbo et les 35 heures

Les socialistes n’ont décidément pas de chance. Ils nous jurent qu’ils ont compris la leçon des trois dernières élections présidentielles et que, cette fois, ils sont unis comme un seul homme, si ce n’est comme deux femmes. Tout au plus, nous avouent-ils à contrecœur, y aurait-il, peut-être, encore, à régler quelques « détails » comme par exemple le choix d’un éventuel programme ou la désignation d’un bon candidat. Mais cela mis à part, ils nous répètent tous, promis, juré, qu’ils…
 
> Lire la suite

Commentaires (9) | Mots-clefs : , ,

Les 35 heures et le Gevrey-Chambertin

Les 35 heures c’est comme le Gevrey-Chambertin. Quand on y a goûté, on y a pris goût et on ne peut plus s’en passer. Manuel Valls a eu une fameuse idée en rouvrant ce débat. Non seulement, grâce à son coup d’éclat, il fait « la une » de toute l’actualité politique depuis trois jours ce qui ne doit pas déplaire à son égo, non seulement il a secoué le cocotier de la rue Solferino ce qui permet aux ténors…
 
> Lire la suite

Commentaires (13) | Mots-clefs : , ,

Valls et… tango

Le calembour est, bien sûr, pitoyable –Valls et… tango- mais il faut avouer que, quand on voit le petit Manuel Valls faire deux pas en avant et trois pas en arrière pour tenter d’avoir la vedette, on peut difficilement s’empêcher de s’en amuser. On doit, d’abord, noter que le député-maire d’Evry a merveilleusement bien joué. Sa candidature aux primaires de gauche faisait, depuis quelques semaines, sourire tous les observateurs et carrément éclater de rire tous les éléphants, tous les rhinocéros,…
 
> Lire la suite

Commentaires (12) | Mots-clefs : , ,