Najat Vallaud Belkacem l’a annoncé ce matin, il y aura à partir de la prochaine rentrée scolaire des cours de « morale laïque » dans toutes nos écoles, tous nos collèges et tous nos lycées, du CP à la terminale.

Vu le peu de morale qui règne aujourd’hui dans notre pays, des plus hautes autorités de l’Etat au dernier quartier pourri de nos banlieues, on ne peut que s’en réjouir. On regrette d’ailleurs que ces cours de morale s’arrêtent à la terminale car il serait, sans doute, très utile de les prolonger dans l’enseignement supérieur et notamment dans nos grandes écoles, comme par exemple à l’Ena.

Mais, bien sûr, le tout est de savoir ce que notre jeune ministre franco-marocaine de l’Education Nationale appelle « la morale laïque ». Tout le monde sait ce qu’est (ou du moins ce qu’était) la morale « chrétienne ». Elle avait un avantage considérable puisqu’elle prévoyait des châtiments sans pitié, dans l’au-delà, pour tous ceux qui ne respectaient pas ses principes. Elle était simple à comprendre puisqu’à part les « tu ne tueras pas », « tu ne voleras pas », elle exigeait surtout que nous nous aimions « les uns les autres », ce qui n’était déjà pas si facile.

Disons les choses carrément, ce que Najat Vallaud Belkacem appelle la morale « laïque » ce n’est rien d’autre que la morale… de la Franc-maçonnerie. Et reconnaissons que si la dite franc-maçonnerie est ridicule avec ses cérémonies secrètes en tabliers et odieuse avec sa solidarité maffieuse de combinards véreux, elle a, au XVIIIème siècle, siècle des Lumières, fait triompher quelques belles idées comme la liberté, l’égalité et la fraternité qui ont fait vivre, tant bien que mal, notre démocratie et nos républiques pendant plus de deux siècles.

Mais se voulant toujours à la pointe de tous les « progrès sociétaux », ce sont encore les francs-maçons (beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit et notamment dans le monde politique) qui nous ont imposé, ces dernières années, l’avortement et le mariage des homosexuels et qui voudraient maintenant faire légaliser l’euthanasie et les drogues.

Bref, si la franc-maçonnerie a repris à son compte quelques fondements de la morale chrétienne, depuis longtemps elle s’acharne surtout à détruire le peu qui reste de cette morale et notamment le respect dû à la vie et à la nature, sacrées l’une et l’autre aux yeux des Chrétiens, que les « francs-macs » semblent vouloir piétiner rageusement avec l’avortement, le mariage homosexuel et l’euthanasie.

Mettons les pieds dans le plat. La morale laïque de Najat Vallaud-Belkacem va-t-elle conseiller à nos enfants de fumer des joints, à nos gamines de s’envoyer en l’air à volonté puisqu’elles pourront toujours avorter, à nos éphèbes de se sodomiser à plaisir, histoire de faire des expériences intéressantes, et à tous nos jeunes de ne plus hésiter à faire passer leurs grands-parents de vie à trépas pour leur éviter des souffrances inutiles ?

Il va sûrement falloir se battre quand des précisions sur cette « morale laïque » vont être rendues publiques.

Heureusement qu’en face de cette Ecole dirigée par des francs-maçons et servie par des soixante-huitards attardés, il nous reste l’Ecole… libre.