C’est une bonne nouvelle ! Les Français ouvrent leurs yeux, tout grands. Ils ne croient plus dans les promesses inconsidérées de François Hollande ; ils s’aperçoivent qu’il n’est qu’un incapable et qu’il nous conduits droit dans le mur ; ils n’en veulent plus. Le président de la République a franchi la ligne rouge. Le sondage Ifop que publie ce matin le Journal du Dimanche est épouvantable pour le chef de l’Etat. Il a encore perdu 5 points dans l’indice de satisfaction, il n’est plus qu’à 23% de bonnes opinions, battant ainsi tous ses propres records d’impopularité. Et 76% de nos compatriotes se disent mécontents de lui. Plus de 3 Français sur 4 le rejettent ! Hollande paie au prix fort ses ridicules velléités guerrières à propos de la Syrie et ses dernières balivernes à propos de la « pause fiscale ». Les Français ont été sidérés qu’il veuille soudain, sans aucun mandat international et alors que personne ne lui avait rien demandé, jouer les justiciers planétaire et partir en guerre pour châtier Bachar al Assad. Ce rôle de supplétif des Etats-Unis, alors qu’Obama lui-même hésitait et reculait, était parfaitement grotesque et ridiculisait la France. En même temps, les Français ont été scandalisés qu’il ose évoquer une « pause fiscale » alors que les impôts augmentent considérablement et vont continuer à augmenter considérablement en touchant désormais toutes les catégories sociales et même les plus modestes puisque 1,2 million de ménages qui, jusqu’à présent, ne payaient pas l’impôt sur le revenu vont maintenant y être soumis. Il nous avait juré qu’il baisserait les dépenses de l’Etat pour ne pas avoir à augmenter les prélèvements obligatoires. Or, non seulement il embauche de nouveaux fonctionnaires mais ses « contrats d’avenir » et ses « contrats de génération » qui n’ont d’autre but que de maquiller les chiffres du chômage vont « plomber » davantage encore les déficits de l’Etat. Il prétendait « ré-enchanter le rêve français ». Les Français se réveillent dans un cauchemar. Le chômage augmente inexorablement, chacun voit ses revenus baisser de mois en mois et on s’aperçoit que les ustensiles de la « boite à outils » présidentielle ne sont même pas en fer blanc. Evidemment, Hollande est toujours le président « légal » de la République pour encore un peu moins de quatre ans. Mais, rejeté par 76% des Français, il a perdu sa « légitimité ». Que va-t-il faire ? Têtu, idéologue et sectaire, cet ancien apparatchik du PS ne va pas reconnaitre l’échec patent de sa politique pseudo social-démocrate à la petite semaine et on ne le voit pas, même au lendemain de ses défaites programmées lors des prochaines échéances électorales, accepter de faire volte-face. Imperturbable avec son sourire benêt d’innocent du village, le capitaine de pédalo va continuer à sombrer dans les sondages et la France dans la crise et le marasme. Sa chance, bien sûr, c’est que l’opposition officielle n’existe toujours pas avec un Sarkozy qui joue l’Arlésienne, un Fillon qui hésite désormais entre Marine Le Pen et Poutine et un Copé qui continue à manger ses petits pains au chocolat. L’UMP a pu, miraculeusement, renflouer ses caisses mais elle n’a toujours ni programme cohérent ni leader incontestable. L’opposition a un boulevard devant elle, mais le boulevard reste désespérément vide, ce qui pourrait finir par inciter les Français à descendre dans… la rue.

Mots-clefs : ,