Rares sont ceux qui connaissent le prix de l’immobilier… à Montbéliard. Mais, et même si cette ville n’est peut-être pas l’une des plus attirantes de France, il semble que cela vaille le coup d’aller s’y installer car on peut encore y faire de bien belles affaires. En effet, à Montbéliard, un appartement de 125 m2 (ce qui est tout de même très confortable) ne vaut que… 200.000 €. Le prix d’un tout petit studio à Paris. Du moins si l’on en croit Pierre Moscovici, notre ministre de l’Economie et des Finances, élu lui-même de Montbéliard…
Soyons honnêtes et reconnaissons que nous avons tous perdu une heure, ce soir, à éplucher les déclarations de patrimoine de nos ministres. Du plus riche, Fabius (plus de 6 millions d’€) à la plus pauvre, Najat Vallaud-Belkacem (moins de 100.000 €, avec une assurance-vie et un scooter).
Et ce qui était prévisible est arrivé. On s’indigne de ce qu’ils soient huit à dépasser le million d’€ et on ne croit pas un mot de ceux qui n’auraient presque rien. On aimerait d’ailleurs bien connaitre la déclaration de patrimoine qu’avait dû faire Cahuzac quand il était entré au gouvernement.
Naturellement, on se demande, d’abord, si on peut être (ou du moins se prétendre) socialiste et rouler sur l’or. Tout comme Fabius, est-ce que Michèle Delaunay (5,4 millions d’€), Michel Sapin (2,15 millions d’€) ou Marisol Touraine (1 million d’€) sans parler de Jean-Marc Ayrault lui-même (1,5 million d’€) sont capables non plus de défendre la classe ouvrière qui n’existe pratiquement plus, mais au moins de comprendre le drame des 9 millions de Français (14,5% de la population) qui tentent de survivre sous la ligne de pauvreté, avec 820 € par mois ? La question se pose d’ailleurs aussi pour François Hollande qui lors de son entrée à l’Elysée avait déclaré 1,17 million de patrimoine.
On répondra que, les pauvres pouvant parfaitement être de droite (ce qui arrive plus souvent qu’on ne le croit), on ne voit pas pourquoi les riches ne pourraient pas être de gauche. Argument qui se tient parfaitement.
Cela dit, si tout le monde sait que Fabius, Michèle Delaunay et Marisol Touraine ont hérité d’une jolie fortune, certains mauvais esprits se demanderont, sans doute, comment un modeste prof d’allemand, marié à une modeste enseignante et n’ayant rien hérité de ses parents peut être aujourd’hui, avec son épouse, à la tête d’un patrimoine d’un million et demi d’€, même s’il a été longtemps député-maire de Nantes…
Mais il n’y a pas que les riches à poser question. Si on peut comprendre que Najat Vallaud-Belkacem, Delphine Batho, Benoit Hamon et même Cécile Duflot soient sans le sou, on peut tout de même s’étonner que Pierre Moscovici, énarque et ancien de la Cour des Comptes, n’ait, à 55 ans, que son modeste appartement de Montbéliard. Soit il le sous-estime ou nous cache d’autres choses, soit il n’est sûrement pas le plus apte à diriger l’économie et les finances de notre pays.
En fait, dans cette opération d’enfumage démagogique, tout est là. Les Français vont s’indigner que certains ministres soient millionnaires et considérer ceux qui voudraient faire pitié comme des incapables, si ce n’est comme de gros menteurs.
Ce qui est sûr c’est qu’avec ce déballage, ce gouvernement est pitoyable et fait rire le monde entier avec cette course bien tardive à la moralisation. Pauvres ministres !
Bon appétit, Messieurs, ô ministres incapables !

Mots-clefs :