Quand, il y a plus de deux ans, je décidais d’ouvrir ce petit blog, je m’étais bien juré de ne jamais censurer personne. Après 40 ans de journalisme sans avoir moi-même jamais été censuré, je n’allais pas me mettre à censurer les autres.
La raison d’être de ce modeste blog était de me permettre d’écrire ce que je pouvais avoir sur le cœur mais aussi de permettre à chacun d’apporter ses réverses, ses critiques, voire de nouveaux éléments de réflexion pour entamer, entre nous, un débat qui pouvait être vif mais qui, bien sûr, devait rester courtois.
Ce billet est le 842ème et 6.064 commentaires (sans jamais être modifiés) ont été publiés sur ce site qui reçoit chaque jour un bon millier de visiteurs plus ou moins fidèles (dont 527 par facebook et 435 par tweeter) ce qui n’est, bien sûr, pas grand-chose mais me satisfait pleinement. Et d’autant plus qu’une certaine complicité s’est établie entre nous, comme dans un club élégant où on aurait plaisir à se retrouver presque chaque soir pour discuter entre amis.
Malheureusement, depuis quelques semaines, un intrus vient régulièrement m’insulter en tenant des propos totalement incohérents, m’accusant notamment d’avoir conduit le Figaro « dans le mur », d’avoir touché « des milliards » en quittant ce journal, d’être « un sarkoziste rentier », etc.
Je veux croire que tout le monde sera d’accord pour que j’expulse à tout jamais cet intrus qui n’a vraiment pas sa place parmi nous. @cp n’apparaitra plus jamais ici.

Mots-clefs :