Il parait que l’information dont nous faisions état ce matin et qui affirmait que les membres de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique étaient grassement payés est totalement fausse et qu’il ne s’agit que d’une rumeur malveillante lancée et colportée par la droite.
La preuve ? Tous les membres de cette commission jurent, les uns après les autres, qu’ils ne sont que des bénévoles, fiers de l’être. Nous voici donc pleinement rassurés et ravis d’autant plus que nous avions un peu perdu l’habitude de voir nos responsables politiques pratiquer aussi généreusement le bénévolat.
Battons donc notre coulpe en nous répétant, une fois de plus, qu’il faut toujours se méfier des calomnies. N’a-t-on pas vu des gens malintentionnés prétendre que la campagne de Balladur en 1995 avait été financée en partie par des rétro-commissions, que celle de Sarkozy en 2005 avait été aidée par les Bettencourt, que la présidence de l’Epad était rétribuée, etc.
A force d’entendre les uns et les autres déverser des flots de méchancetés sur ceux du camp d’en face, on finit par prendre pour argent comptant ce qui n’est que de l’argent de poche pour les faux frais.

Mots-clefs :