C’est un sondage amusant qui, certes, ne vaut que ce qu’il vaut mais qui est tout de même plus révélateur qu’il n’y parait.
Comme chaque année, l’hebdomadaire VSD a demandé à l’institut Harris interactive d’interroger les Français pour savoir quelles étaient les personnalités qui les « agaçaient » le plus.
« L’agacement » est, évidemment, une notion un peu floue. Plus proche de l’horripilation que de la franche détestation. Mais ce n’est sûrement pas très bon pour un homme (ou une femme) politique que d’« agacer » les électeurs.
Le classement de cette année est intéressant.
68% des Français sont « agacés » par Ségolène Royal (on les comprend), 64% par Strauss-Kahn (qui n’est plus dans le coup mais fait encore la une de l’actualité), 63% par Eva Joly (on aurait cru davantage) et 61% par Nicolas Sarkozy.
Il y a donc 39% de Français qui ne sont pas « agacés » par le chef de l’Etat. Quand on sait, par d’autres sondages, que Sarkozy pourrait obtenir 43% des voix au second tour de la présidentielle, on en conclut que 4% des électeurs voteraient pour lui le 7 mai tout en le trouvant « agaçant ».
Hollande, lui, n’est que 11ème dans ce classement avec 47% de Français qui le trouvent « agaçant ». Quatorze points d’écart, une belle marge. Mais rien ne dit qu’au cours des quatre mois de campagne qui vont commencer, le candidat du PS ne va pas finir par en « agacer » d’autres.
On peut, bien sûr, contester ce sondage. Mais tout le monde sera d’accord avec le palmarès des personnalités culturelles. C’est Bernard-Henry Lévy qui arrive largement en tête. Sa performance est cependant un peu décevante. Il n’« agace » que 50% des Français ce qui tendrait à prouver qu’un Français sur deux n’a pas la télévision. Peut-être plus même puisque Carla Bruni n’« agace » que 44% de nos compatriotes.
Mais ce n’est qu’un jeu de fin d’année. Dès la fin de la trêve des confiseurs, l’« agacement » pourrait bien évoluer vers la rage…

Mots-clefs :