Ce pays est devenu fou !
Aujourd’hui, on apprend que, devant la Cour d’appel de Versailles, le MRAP poursuit la société Nutrimaine pour « trouble à l’ordre public » parce que ces militants autoproclamés de la lutte contre le racisme ont découvert quelques boites de cacao sur lesquelles se trouvait encore le fameux slogan « Y’a bon Banania ».
Le MRAP demande à Nutrimaine, petite société de soixante-dix salariés qui produit le fameux Banania, 650.000 € de dommages et intérêts. Précisons que Nutrimaine avait accepté, il y a plusieurs années, de retirer ce slogan historique, créé en 1915, et que les boites incriminées ont été trouvées dans les vieux stocks de magasins indépendants.
Que la justice française qui se dit débordée perde son temps avec ce genre de procès et que la France entière n’ait pas éclaté de rire devant le ridicule du MRAP prouve bien que çà ne tourne plus rond dans ce beau pays de toutes les libertés. On comprend aussi que certains de ceux qui ont été nourris de Banania pendant toute leur enfance en soient arrivés à voter Front National.
Et, au même moment, Claude Guéant, l’invraisemblable ministre de l’Intérieur qui, en quelques jours, a réussi à faire regretter son prédécesseur Hortefeux, annonce, sans rire lui non plus, que les usagers de services publics ne devront plus désormais « porter de signes religieux ni manifester une quelconque préférence religieuse».
En clair, nos bons pères et nos braves bonnes sœurs devront se déshabiller pour prendre le métro, les juifs ne pourront plus porter leur kippa pour entrer dans les bureaux de poste, quant aux musulmans barbus il faudra qu’ils se rasent avant de se faire trainer dans les commissariats de police. Là encore, il y en a quelques uns qui vont rejoindre Marine Le Pen laquelle va finir par devenir le symbole de toutes les libertés !
Mais qu’est donc devenue la France de toutes les libertés où l’on pouvait dire ce que l’on avait sur le cœur et où l’on pouvait se balader soutane au vent ?
En se prenant les pieds dans ses histoires d’identité nationale, de discrimination et de laïcité positives, non seulement Sarkozy a fait fuir des pans entiers de son électorat mais, en plus, il aura pourri l’ambiance, pour ne pas dire la France.
Y a pas bon Guéant ! Bonjour les dégâts !

Mots-clefs : , , ,