Bien sûr, il ne faut pas verser dans la démagogie facile, dans le populisme le plus primaire, ou dans le « tous pourris ». Mais tout de même…
Par moments, on comprend ceux qui ont résolument choisi l’abstentionnisme et même ceux qui, totalement écoeurés, ont décidé de quitter le pays et de partir tenter leur chance au bout du monde.
Ce ne sont que quelques lignes (discrètes) dans la presse mais on apprend que Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont passé les fêtes à Marrakech, que Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair ont passé les fêtes… à Marrakech, que Jean-Louis Borloo et Béatrice Schonberg ont passé les fêtes… à Marrakech, que les Balkany, les Hortefeux et même Cécilia (ex Sarkozy) et son nouveau mari Attias ont passé les fêtes… à Marrakech… alors que Ségolène Royal passait les fêtes à Ouarzazate.
Personne, bien sûr, ne reprochera jamais à personne de prendre quelques jours de repos et d’aller passer Noël au soleil. Mais là, qu’on le veuille ou non, il y a quelque chose d’indécent.
Marrakech (qui était une ville merveilleuse) est devenue le symbole même le plus odieux du fric, des nouveaux riches, de la pire des jets-sets, du show-business le plus faisandé, l’endroit où il faut se montrer derrière ses Ray Ban quand on a une Rolex au poignet et des Berlutti aux pieds. C’est pire encore que… le Fouquet’s !
Comment nos hommes politiques n’ont-ils pas compris que c’était pour eux, précisément, le dernier endroit où il fallait être vu, avec Saint-Tropez ou Saint-Barth l’été, Morzine ou Gstaad, l’hiver ?
Quand il y a 4 millions de Français au chômage, 8 millions de Français qui survivent sous la ligne de pauvreté et qu’on veut se présenter ou participer à la campagne des prochaines présidentielles, on a un minimum de pudeur, de décence, de respect du « peuple », même si, quand on est entre soi, on l’appelle « la populace ».
Ce qu’il y a de fabuleux et de particulièrement choquant c’est qu’ils s’y soient tous retrouvés, Sarkozy, DSK, Borloo, Ségolène, droite, gauche, centre, pas de jaloux, tous les vacances de milliardaires. Faut pas se gêner !
Sarkozy au palais royal, DSK dans le riad qu’il possède et on veut croire que les autres ne sont pas descendus dans des « bouis-bouis » pouilleux. Si j’ai bonne mémoire, la Mamounia était très convenable. Je viens de regarder, on y trouve des chambres, les plus modestes, à partir de 600€ la nuit.
Ils sont inconvenants, incorrigibles mais surtout inconscients

Mots-clefs : , ,