Un ami particulièrement vigilant de ce blog s’étonne que je n’aie pas « piqué une saine colère » à la lecture du sondage publié, ce week-end, par le Journal du Dimanche sur « les personnalités préférées des Français ».
J’avoue que je n’avais pas lu le JDD, cette semaine. Mais il est vrai que ce sondage est stupéfiant.
S’il reflète réellement les préférences des Français, il n’y a plus qu’à laisser en paix Sarkozy à l’Elysée et qu’à demander le droit d’asile dans un pays du bout du monde.
Voici les dix premières personnalités préférées par nos compatriotes, si l’on en croit le JDD. Dans l’ordre : Yannick Noah, Zinedine Zidane, Mimie Mathy, Dany Boon, Michel Sardou, Gad Elmaleh, Jean Dujardin, Charles Aznavour, Florence Foresti et Jean Reno.
Pas un écrivain, pas un intellectuel (il est vrai que nous n’en avons plus beaucoup) et, pour ce qui est des politiques, il faut atteindre la 21ème place pour trouver Simone Veil, suivie, à la 41ème place, par Chirac (entre Jacques Dutron et Elie Semoun). Ni Sarkozy, ni aucun membre du gouvernement ni aucune personnalité de notre faune politique actuelle n’apparait parmi les cinquante personnalités préférées de Français.
Un ancien tennisman reconverti dans la chansonnette, un ancien footballeur qui restera célèbre pour un malheureux coup de boule et une comédienne, peut-être sympathique mais qui n’est tout de même pas Sarah Bernhardt, ont donc les faveurs des Français. C’est affligeant !
Certains se réjouiront qu’un Noir, qu’un Arabe et qu’une infirme forment aujourd’hui le trio de tête ce qui permettrait de supposer que les Français sont moins racistes et plus charitables que ne le pense le président de la République.
Il y a eu une époque, pas si lointaine, où l’Abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, le commandant Cousteau et Haroun Tazieff se disputaient les préférences des Français. Cà avait tout de même plus de gueule.
La véritable question quand on lit ce sondage et qu’on découvre les choix de nos compatriotes, est, bien sûr, de savoir si les Français ont définitivement sombré dans la médiocrité ou si la France manque désormais de personnalités d’envergure pouvant faire rêver ou servir éventuellement de modèles.
Une chose est d’ailleurs frappante dans ce « Top 50 » : la surreprésentation des « vieux ». Outre nos deux anciens champions sportifs à la retraite, Noah et Zidane, nos deux chanteurs fatigués, Sardou et Aznavour, et nos deux personnages politiques, eux aussi, à la retraite, Simone Veil et Chirac, on trouve, pêle-mêle et au hasard, des gens comme Cabrel, Drucker, Depardieu, Sébastien, Belmondo, Hallyday, PPDA, Delon ou Souchon qui ne sont, évidemment, pas de la toute première jeunesse. Comme s’il y avait une certaine nostalgie du temps passé chez nos concitoyens.
Cela dit, après s’être indigné, à juste titre, contre les choix des Français, il faudrait avoir le courage de se demander quelles sont les trois personnalités françaises d’aujourd’hui que nous mettrions en tête d’un tel classement.
Nous manquons, peut-être, cruellement, de personnalités. C’est, çà aussi, le déclin d’un pays.

Mots-clefs :