Cà n’a pas tardé ! A peine Sarkozy avait-il annoncé qu’il voulait une loi interdisant la burqa dans tous les lieux publics que les policiers se sont mis à faire du zèle et que Brice Hortefeux s’est pris les pieds dans le tapis.

C’est à Nantes que çà s’est passé. Une femme portant la burqa était au volant de sa voiture. Comme depuis plusieurs années. Elle n’avait commis aucune faute de conduite mais des policiers l’ont aperçue, l’ont arrêtée et lui ont mis une contravention de 22 € sous prétexte que sa burqa ne lui permettait pas de pouvoir maîtriser son véhicule en toute sécurité.

L’argument ne tient pas, évidemment. On peut reprocher beaucoup de choses à la burqa mais pas de rendre aveugle celle qui le porte puisque, précisément, seuls les yeux sont à découvert. Au volant, elle n’est pas plus dangereuse que le port de la barbe, du chapeau et même sans doute moins dangereuse que le port de lunettes de soleil ou celui du casque intégral pour les motards.

Mais les flics nantais voulaient sans doute entrer dans l’Histoire en étant les premiers à pincer une femme en burqa.

La loi n’étant pas encore passée, Hortefeux a compris que l’affaire risquait de faire mauvaise impression. Il a donc demandé au préfet de Loire Atlantique de faire une enquête pour savoir si, comme il le supposait, le mari de la dame voilée était bien polygame, avec quatre épouses, et n’abusait pas des allocations familiales avec ses 12 enfants. Et si c’était le cas, il demandait au préfet de le déchoir de sa nationalité française.

Lancer la chasse aux polygames (plusieurs dizaines de milliers sur le territoire), à ceux et celles qui pratiquent l’excision des gamines, aux pères qui marient de force à des vieillards restés au pays leurs fillettes de douze ans, à ceux qui égorgent leurs moutons dans la cour de leur immeuble serait, en effet, une bonne idée qu’on aurait dû avoir depuis bien longtemps.

Mais s’attaquer soudain à un polygame parce que l’une de ses quatre femmes (on imagine que c’est la même chose pour les trois autres) porte une burqa ce qui, aujourd’hui, n’est toujours pas interdit en France est évidemment maladroit. Cela démontre clairement que le gouvernement s’en prend à la burqa non pas pour protéger la dignité de la femme mais parce qu’il a décidé de s’attaquer à toutes les traditions de l’Islam le plus rigoureux. Il aurait mieux valu l’annoncer officiellement.

C’est le début des ennuis de Brice Hortefeux avec cette histoire idiote de burqa. Quand on pense que le chômage continue à augmenter et que le gouvernement veut faire passer cette loi sur l’interdiction de la burqa « en urgence » ! Comme si ces 2.000 bonnes femmes qui la portent représentaient aujourd’hui le plus grave danger qui menace les Français.

Si jamais cette loi passait, malgré le Conseil d’Etat et malgré le Conseil constitutionnel, Sarkozy pourrait alors entrer dans l’Histoire comme « le président qui a interdit la burqa ». Petit bilan.

Mitterrand a supprimé la peine de mort, Sarkozy a interdit la burqa…

Mots-clefs : , , ,