Rustines et bredouillage

Le chômage continue d’augmenter, Bruxelles n’apprécie pas le budget de la France, 86% des Français ne veulent plus voir Hollande, la majorité présidentielle est en train d’exploser, le Premier ministre a tellement honte du PS qu’il veut en changer le nom… Nous avons maintenant 3,430 millions chômeurs de catégorie A, soit 4,3% de plus qu’il y a un an, et 5,120 millions chômeurs toutes catégories, soit 5,7% de plus que l’année dernière. Rebsamen, le ministre du Travail célèbre pour ses…
 
> Lire la suite

Commentaire (0)

Les 60 voleurs

Le Canard enchainé qui a ses sources à Bercy révèle, cette semaine, que 60 parlementaires ont actuellement des « problèmes » avec l’administration fiscale. En clair, ces élus du peuple qui font nos lois ont triché sur leurs différentes déclarations pour essayer de voler (c’est le mot) l’Etat et se sont fait pincer comme de vulgaires Cahuzac ou de pauvres Thévenoud. On dira que 60 voleurs sur 577 députés et 348 sénateurs, c’est-à-dire sur 925 parlementaires, ce n’est pas beaucoup. Cela ne…
 
> Lire la suite

Commentaires (2)

Une stupéfiante cohabitation

Certains naïfs s’imaginent que la gauche est au pouvoir sous prétexte qu’à l’Elysée c’est un ancien premier secrétaire du PS qui inaugure les chrysanthèmes. Ils n’ont rien compris. Ils n’ont pas vu qu’à Matignon le Premier ministre menait une politique résolument de droite en jetant à bas tous les tabous qui faisaient crever la France depuis des années et qu’à l’Assemblée la véritable opposition n’était plus constituée que de députés socialistes, écologistes ou d’extrême gauche. Nous sommes donc en pleine…
 
> Lire la suite

Commentaires (3)

Retour à la IVème

Il faut se rendre à l’évidence. C’en est fini du bipartisme français qui gérait tant bien que mal notre vie politique depuis plus d’un demi-siècle. Ennemi des partis qui avaient conduit la France au désastre à deux reprises, en 40 et en 58, de Gaulle avait instauré un système où la droite et la gauche étaient obligées, chacune de son côté, de se rassembler. Pendant des années, nous avons donc eu l’UDR, puis le RPR, puis l’UMP (avec la parenthèse…
 
> Lire la suite

Commentaires (6)

Mais Hamon a raison !

On nous accordera que nous n’avons, ici, jamais fait preuve d’une enthousiasme débordant pour Benoit Hamon, cet hurluberlu gauchiste et analphabète que François Hollande avait nommé ministre de l’Education Nationale dans un moment d’inconscience totale. Cela dit, un minimum d’honnêteté nous oblige à dire aujourd’hui que, depuis qu’il s’est fait virer comme un mal propre du gouvernement, Benoit Hamon fait preuve d’une évidente lucidité. Ce matin, sur RFI, Hamon a froidement déclaré que la politique actuelle de l’exécutif était « une…
 
> Lire la suite

Commentaires (5)

Un grand patron enfin apprécié…

Les innombrables réactions à la mort particulièrement dramatique de Christophe de Margerie sont tout de même surprenantes C’est évidemment la première fois que la France unanime, droite comme gauche, rend un tel hommage, aussi appuyé, à un grand patron. En France, on n’aime pas les patrons, surtout quand ils réussissent d’une manière qu’on qualifie toujours « d’insolente », ce qui était le cas de Margerie. C’est sans doute pourquoi ces hommages sont étonnants. Aussi bien les politiques que les économistes, chacun y…
 
> Lire la suite

Commentaires (6)

Un pouvoir en apesanteur

Le budget a toujours été l’épreuve de vérité qui permet de juger une équipe au pouvoir. Celui de 2015 dont l’Assemblée Nationale commence aujourd’hui à débattre est particulièrement révélateur du « hollandisme » dans toute sa splendeur. Il est à la fois « bidon » et incohérent. « Bidon », parce qu’il est basé sur une croissance à 1% alors que tout le monde, à commencer par Hollande et Valls eux-mêmes, sait que la croissance ne dépassera pas les 0,2/0,3% l’année prochaine. Incohérent, parce qu’il prétend…
 
> Lire la suite

Commentaires (18)

C’est la guerre dans les allées du pouvoir

A part s’accrocher au pouvoir, François Hollande ne sait évidemment pas ce qu’il veut. Après avoir effectué un premier virage sur l’aile (droite) en janvier dernier, il a, dans l’affolement, nommé à Matignon Manuel Valls, l’homme qui s’était toujours opposé à lui, qui le méprisait ostensiblement depuis des années et qui allait incarner une violente accélération dans la ligne droite après le virage. Cette autoflagellation publique du chef de l’Etat qui se déjugeait ainsi en trahissant tous ses engagements, n’ayant…
 
> Lire la suite

Commentaires (6)

Maire et chômeur = 6.351 €/mois !

Mis à part les 47.000 habitants de Bobigny, ville « pourrie » de Seine Saint Denis, personne ne connait Stéphane de Paoli. C’est bien dommage. Le nouveau maire (UDI) de la ville mériterait, en effet, d’être mieux connu car il représente, à lui seul, ce que les Français détestent, méprisent le plus dans notre faune politique. Certes, Paoli pouvait se vanter d’avoir pris une ville qui était communiste depuis près d’un siècle, en fait depuis la création de la commune. Aux dernières…
 
> Lire la suite

Commentaires (4)

Mais que font nos Rafales ?

On nous avait raconté que les terroristes djihadistes de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant (qu’on appelle maintenant « Daech ») n’étaient qu’une horde de sauvages terrifiant et massacrant les populations et qu’ils allaient être écrabouillés, vite fait bien fait, par les chasseurs-bombardiers américains et, accessoirement, nos Rafales avant d’être exterminés jusqu’au dernier par l’armée irakienne que la coalition allait réarmer et les peshmergas kurdes, guerriers invincibles dans leurs montagnes. Les jours ont passé, les terroristes ont pris l’habitude de décapiter un…
 
> Lire la suite

Commentaires (9)